La parole à Samuel et Mathieu Joseph

Date : 
Vendredi, 31 Août, 2018
Le groupe les Frères Joseph, médaillé d’or des VIIIes Jeux de la Francophonie Côte d’Ivoire/ Abidjan 2017 dans le concours culturel de danse de création.
  • Présentez-vous en quelques mots :

Nous sommes le groupe « Les Frères Joseph » qui se compose principalement de Samuel Joseph et Mathieu Joseph accompagnés par Curtis Ittoo et Jérôme Mandarine. Nous avons commencé à danser dans les rues depuis très jeunes, depuis, on n’a jamais arrêté de danser. La chance nous a souri et c'est ainsi que notre destin s'est tracé.

  • Que représentent les Jeux de la Francophonie, selon vous ?

Les Jeux nous ont permis de montrer notre talent et d’évaluer nos performances. Grâce aux Jeux, on a également  gagné en expérience même s’il y a des heures de travail douloureuses derrière.

  • Que retenez-vous de votre expérience à Abidjan ? Et quels ont été vos meilleurs moments ?

On retient ces moments difficiles mais surtout la solidarité entre les différents participants. On a eu beaucoup de partage avec d'autres participants et cela nous a beaucoup enrichis. Mais on ne peut pas oublier l'annonce de notre victoire et l’hymne national après la remise de la médaille. Représenter notre pays nous a véritablement motivés tout au long de la compétition.

  • Estimez-vous que les Jeux ont été favorables pour votre carrière?

Artistiquement les Jeux ont été très favorables. La preuve en est, nous sommes en ce moment même au festival Leu Tempo à la Réunion pour présenter Di Sel, le spectacle qui nous a fait remporter la médaille d’or à Abidjan.

On a également eu le Carnaval Sesel (aux Seychelles), PORLWI BY NATURE, Les Jeux de la CJSOI à Djibouti et plusieurs représentations pour l'Institut Français de Maurice dont Disel à Tamarin (près des salines à Maurice).

  • Un mot à la jeunesse francophone ?

Avec l'art nous kapav (Avec l'art nous pouvons tout faire), il faut toujours avoir la force de faire des sacrifices mais surtout toujours croire en soi.