Rendez-vous en 2021 dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick

Le Canada est composé de plusieurs provinces dont quatre sont regroupées sous l’appellation de province de l’Atlantique. Situé non loin du Québec, le Nouveau-Brunswick est l’une de ces provinces où les villes de Moncton et Dieppe accueilleront en 2021, les milliers de jeunes artistes et sportifs francophones pour les IXes Jeux de la Francophonie.

https://www.jeux.francophonie.org/sites/default/files/public/images_publiques/vignettes/dsc_0543_300.jpg

Le Nouveau-Brunswick s'étend sur une superficie de 71.355km2, (aussi grand que la Belgique et les Pays-Bas réunis) et compte 800.000 habitants. 35% de la population francophone est présente dans le Nord et l’Est de la province, les deux autres tiers (65%) sont anglophones. Pour s'inspirer de l'expérience ivoirienne, une forte délégation canadienne a fait le déplacement à Abidjan. Lors de la cérémonie de clôture des VIIIes Jeux de la Francophonie, M. Robert Beugré Mambé, ministre auprès du président de la République ivoirienne chargé des Jeux de la Francophonie a passé le relais (un bracelet, une couronne, un chasse-mouches, le drapeau des Jeux de la Francophonie) à Mme Francine Landry, ministre du Développement économique et ministre de la Francophonie du Nouveau-Brunswick, qui a promis que son pays attend les jeunes francophones, à bras ouverts en 2021 « pour des Jeux de la Francophonie agréables dans un environnement qui fait rêver ».

La Côte d’Ivoire remet le drapeau des Jeux de la Francophonie au Nouveau-Brunswick

© New Brunswick / Nouveau-Brunswick

Pour rappel

A l’issue de l’appel à candidature lancé par le CIJF le 1er février 2015, 3 États et gouvernements avait déposé leur candidature pour l’organisation de la IXe édition des Jeux de la Francophonie de 2021.
Le Canada Nouveau-Brunswick a été désigné par les représentants des 80 Etats et gouvernements de la Francophonie lors de la 97e session du Conseil Permanent de la Francophonie (CPF) qui s’est déroulé à Paris.

Ces États et gouvernements étaient :

Conformément au guide de candidature des IXes Jeux de la Francophonie, les dossiers des trois États et gouvernements ayant déposé leur candidature étaient recevables et répondaient aux critères définis par le CIJF.

Après cette première étape du processus, les dossiers de candidature ont été, dans un premier temps, examinés par un groupe de cinq experts désignés par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), puis ces experts ont effectué une visite au niveau des États et gouvernements candidats afin d’évaluer la justesse des informations renseignées et la qualité du projet. Ces visites ont eu lieu pendant la première quinzaine du mois de novembre 2015.

Le grand oral et l’audition des États et gouvernements candidats se sont déroulés le 1er mars 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire, pays hôte des VIIIes Jeux de la Francophonie de 2017, lors de la réunion du Conseil d’orientation du CIJF.

Recommandé par le Conseil d’orientation du CIJF, le Canada Nouveau-Brunswick a été désigné par les représentants des 80 Etats et gouvernements de la Francophonie lors de la 97e session du Conseil Permanent de la Francophonie (CPF) qui s’est déroulé à Paris.

Après Rabat et Casablanca (Maroc, 1989), Paris (France, 1994), Antananarivo (Madagascar, 1997), Ottawa et Hull (Canada, Canada-Québec, 2001), Niamey (Niger, 2005), Beyrouth (Liban, 2009), Nice (France, 2013), bientôt Abidjan en 2017 (Côte d’Ivoire), les villes de Moncton et Dieppe accueilleront en 2021 les milliers de jeunes talents artistes et sportifs francophones lors des IXes Jeux de la Francophonie.

Le Canada Nouveau-Brunswick (Moncton-Dieppe) l’emporte face à la candidature du Canada Québec (Sherbrooke).

                                       

 

*Les États et gouvernements sont cités dans l’ordre de réception des dossiers de candidature