Portrait de Stéphanie Blanchoud

Médaille d’or au concours de chanson des Ves Jeux de la Francophonie, Niger 2005

 

D’origine belgo suisse, Stéphanie Blanchoud écrit tous ses textes, s’entoure de différents compositeurs, rencontre Jean-François Assy en 2006 (violoncelliste d’Alain Bashung), sort un album en Belgique début 2009 sous son nom, enchaîne les concerts, gagne... de nombreux tremplins et se produit dans plusieurs festivals depuis quelques années ; Coup de Cœur de Montréal, Francofolies de Spa sur la Grande Scène, Alors Chante à Mautauban… Elle fera la première partie de Bénabar, Vincent Delerm, Yodelice, Berry… Maurane l’invite sur sa dernière tournée pour une dizaine de dates en première partie dont celle de l’Olympia en mai 2010. Et le projet Blanche naît… petit à petit... en collaboration avec Daniel Presley, Jean-François Assy, Catherine Feeny notamment… la couleur se dessine…Elle tend vers le folk, un peu pop parfois, entre douceur et légèreté… C’est limpide, entraînant, efficace, précis et simple à la fois… L’écriture est ciselée, sensible, laissant paraître au fil des textes une connivence entre cynisme et fragilité… Blanche nous emmène, on y croit… Et c’est juste comme ça…

Stéphanie Blanchoud

Artiste
Édition :
Niger 2005
S'abonner aux flux RSS S'abonner aux flux RSS

La lettre des jeux